mardi 21 novembre 2017

« On ne savait pas »:suite…

Par  Lucien SA Oulahbib
Holodomor, suite de la terreur rouge

Massacre des harkis, terreur islamo-nationaliste suite

Certains à gauche et à droite s'offusquent de voir des mouvements dits "d'extrême-droite" monter en puissance. Sauf que ceux-ci s'affirment pour défendre non le passé fasciste ou nazi, du moins en majorité, mais l'avenir de leur peuple qu'ils pensent en danger du fait de multiples facteurs bien connus allant de l'immigration à la désindustrialisation en passant par la destruction de la culture de la langue et des singularités homme, femme, famille avec père et mère. Or, au lieu de critiquer l'ampleur qu'ils peuvent exagérément donner à certains de ces facteurs, ceux qui les diabolisent oublient déjà leurs propres crimes bien plus évidents puisqu'ils les légitiment encore en Algérie, en Russie, tout en ne répondant ensuite en aucune manière aux questions posées par les peuples inquiets….
Voilà le hiatus: au-delà de savoir si ces courants dits "souverainistes, néo-fascistes,

samedi 18 novembre 2017

Du catastrophisme ambiant et son supposé antidote…

Par LSA Oulahbib
L'intelligence des choses rétrécit indéniablement semble-t-il puisque émerge actuellement un nouvel obscurantisme inquisiteur doublé d'un millénarisme culpabilisateur mettant inlassablement en cause une certaine humanité, responsable et coupable, l'Occident en étant bien entendu la quintessence absolue ; pis, il serait, non, il est à l'initiative, c'est ce "mal" incarné celui d'un dit "anthropocène" nouveau concept, aussi artificiel qu'une modélisation, remplaçant par un claquement de doigt la figure pourtant bien ancrée de "l'interglaciaire" (dite "holocène").
Ainsi l'appel malthusien de "quinze mille scientifiques" tordant à souhait les données comme le relèvent certains résilients rappellent l'époque lyssenkiste qui cependant avait ses dissidents alors qu'aujourd'hui critiquer l'équation entre pollution=réchauffement climatique revient à se suicider en direct (ou de culpabiliser jusqu'à en tomber malade et en mourir tel Marcel Leroux, spécialiste du climat à qui l'on conteste également sa page wikipédia) ou plutôt à faire perdurer cette situation bien présente dans l'Université, en particulier française où le fait de ne pas professer du Foucault ou du Bourdieu, voire surtout de les critiquer, empêche toute carrière (à moins d'être bien établi comme Jacques Bouveresse…).
Ainsi encore le "débat" Charlie Hebdo/Plenel alors que ce dernier épouse les

dimanche 5 novembre 2017

Le calme avant la tempête?

Par Lucien SA Oulahbib le 5/11/2017
Les réels tardent à s'éclaircir, encore livides, encore sous le choc des tsunami idéologiques, ils émergent certes, ces réels, issus lourdement de ce fond de cécité boueuse qui les a maintenu (qui les maintient encore) sous ses basses eaux troubles ; mais ces réels (symboliques, civilisationnels, économiques, politiques…) suffoquent encore tant ils ont été empêché depuis des lustres de voir ce qui est perceptible de saisir comme vrai (et non pas seulement d'exact, - cf., mon avant dernier livre) au-delà des prismes relatifs qui cependant commencent à craqueler: en effet, qu'il s'agisse du réel de l'islam/isme, bien dégagé de son vernis post/chrétien culpabilisateur, en particulier concernant sa présence en Espagne (le livre de Sérafin Fanjul), qu'il s'agisse aussi (et l'on s'arrêtera là pour commencer) de l'analyse des flux démographiques où l'on voit une créature (un "alien") issu de ce vernis s'en prendre à Michèle Tribalat sous le prétexte qu'elle ne verrait pas, comme démographe, que les Afghans entassés à Calais sont des lecteurs de Victor Hugo (aussi) 
" (…) ce que Mme Tribalat voit, ce ne sont pas des jeunes qui, comme quelques Afghans que j’ai eu l’honneur de rencontrer à Calais au milieu des immondices où ils dorment tandis que j’écris ces lignes, savent Victor Hugo par cœur en farsi et ne comprennent pas pourquoi, chaque nuit, les Javert d’aujourd’hui ordonnent qu’on les asperge de gaz lacrymogène ; non, ce que Mme Tribalat voit, croit voir, ce sont des «colonnes de migrants» ". 



on voit de mieux en mieux que Michèle Tribalat fait son travail de démographe et non pas

mardi 24 octobre 2017

Gaullisme et racialisme F(L)N

Par Lucien SA Oulahbib
L'étonnant au final fut l'admission de fait à l'époque qu'il n'était pas possible d'avoir une discussion tripartite entre les représentants autochtones, les descendants européens et les représentants du gouvernement de la Métropole. Pourquoi un gouvernement d'union nationale algérien n'aurait pas été possible ? C'est que les représentants de la classe politique française véhiculaient la même vision racialiste que leurs ennemis du FLN en considérant qu'il n'est pas possible d'être algérien et européen, juif ou chrétien… L'Algérie ne pouvant être que musulmane et bien sûr "arabe"…

Dans ce cas de figure au nom de quoi ce ne serait pas la même chose pour la France ? Ne pourrait être français que des descendants de francs et de gaulois… Ne parlons pas de la religion… Immédiatement bien sûr un tollé (hypocrite) s'ensuivrait, "extrême-droite-eu-teu-teu-teu" alors que c'est pourtant bien ce racialisme là qui a été admis et même défendu entre 1958 et 1962 en Algérie puisque seul le FLN a été reconnu comme représentant unique des diverses populations habitant cette contrée.
C'est donc bien cette politique racialiste de type en définitive maurassienne/vichyste appliquée par les gaullistes (avec le fameux "Colombey les deux mosquées") qui eurent le culot pourtant de le nier en affublant de ce quolibet discriminant tous ceux qui se battaient pour une Algérie plurielle et démocratique.
Tant que les gaullistes, mais aussi les communistes les socialistes les trotskistes, bref tous ceux qui ont

samedi 21 octobre 2017

Harcèlement, soumission, disparition etc…

Par Lucien SA Oulahbib
1/ le porc n'y est pour rien en effet si toute une culture du viol a été légitimée depuis des siècles, renouvelée aussi depuis que les libertins n'y trouvaient rien à redire depuis que les écrits de Sade et de Bataille ont pignon sur rue, depuis que les propos postmodernes expliquent, qu'au fond, s'il y a "consentement voilà le fondement"….C'est que la vision hygiéniste/productiviste du monde s'est emparée des chairs réduites à de la viande à consumer sans modération, sommée d'en être, "in", la fameuse "initude" sous peine de remettre en cause PNB et pouvoir d'achat points de retraite et "protection" sociale au sens de protecteurs du nouveau "bordel"…

2/ Le harcèlement peut être aussi culturel ou la domination d'une vision étouffante pourtant, par exemple celle issue d'écrivains francophones pro FLN "algérien" moquant certains autres écrivains partageant la même origine pourtant, mais pas la même écurie, d'autant qu'ils ont bien plus pignon sur rue qu'eux ; sauf que les premiers, les envieux, et cela se voit dans leur français ampoulé, n'ont pas d'autres choix en réalité qu'écrire au bout du conte en français (issu aussi du latin que parlaient leurs ancêtres, Apulée, Augustin…) plutôt qu'en arabe surtout littéraire puisque celui-ci n'a pas d'autre horizon en son fond que son socle islamique et son coeur djihadiste.

Ils le voient bien autour d'eux ces écrivains envieux : plus les arabophones plongent en celui-ci plus ils deviennent à terme bien autre chose que la culture latino-berbéro-juive et sa suite andalou-mauresque aux structures beaucoup

mercredi 18 octobre 2017

Collectif Antigone

Chers amis,

Cet automne, le Collectif Antigone lance une nouvelle campagne d'autocollants :
"Arrêtez d'emmerder les Français.".

L'autocollant est de grand format (Moitié d'une page A4) avec un slogan visible de loin.



samedi 14 octobre 2017

Du totalitarisme chic

 Par Lucien SA Oulahbib
Quel est donc ce projet de société qui en réalité vide avec avidité ce que "nous" (pronom anti-Angot) sommes et vivons ? Quel est-il sinon ce totalitarisme rongeur et insidieux maquillé de moraline chic (quoique diablement libidineux aux dernières nouvelles malgré les millions jetés en pâture pour faire taire) minant peu à peu le mental l'empêchant de fonctionner en le sommant de s'empêcher de raisonner afin d'entrer dans les nouvelles cases imposées allant de la destruction de la langue à celle du genre en passant par celle de la culture et de la nation ce gros mot paysan à amincir ?
En l'entendant "ils"(genre neutre impersonnel) sortent leur mitraille : "extrême-droiteeeeuux"!!! "nazi"!!! etc… (réac…néo-libéral…)
Et si l'on s'y refuse, "ils" (genre neutre impersonnel) lancent leurs lassos lancés sur "nous" le vil bétail refusant d'être marqué à vif de leur sceau rougi (au feu et sang) :
par exemple le fait (commençons par le lourd) que les couples de femmes sans père doivent avoir des enfants (en attendant les couples d'hommes sans mère) du moins hors adoption impliquant ainsi d'empêcher l'enfant de vivre une altérité complète :  le "bio" en tant que "complet" n'est toléré par eux que sous forme de nourriture (pain complet, oeufs, poulets fermiers) et non en tant que Bios, Chair, ce